Brian Joubert

LA CARRIERE DE BRIAN JOUBERT

Patinage à glace commencé par Brian à quatre ans, tandis qu'il a voulu être un hockeyor.

En 2001/2002, Brian est classifié troisièmement avec les championnats de la France et va vers le haut sur la troisième promenade du podiume européen pour sa première participation. Son programme court est basé sur la danse de chapeau mexicain de musique (danse du chapeau mexicain), son programme libre est basé sur la bande originale du film de mission.

En 2002/2003, son programme de short est basé sur la musique de Temps du rose Floyd, que sien de groupe le programme librement est basé sur la bande originale du film l'Untouchables (l'incorruptible). Brian progresse au niveau de la hiérarchie française et européenne tout en étant champion de titre d'élite de la France pour la première fois et tout en allant vers le haut d'une entaille sur le podiume européen, se levant dans le deuxième endroit.

En 2003/2004, il associe les services du champion olympique Alexei russe Yagudin pour le conseiller. Il laisse également Veronique Guyon, son entraîneur de toujours pour Laurent Depouilly. Son programme court est le même que l'année précédente, son programme libre est basé sur la bande originale du film Matrix (a en particulier matraqué à Death de Rob Dougan et à Spybreak de The Propellerheads). Il préserve son titre de chamion d'élite de la France et il devient champion de l'Europe devant Evgeni russe Plushenko et quelques semaines plus tard, il y a inversion des rôles puisque Brian est vice-champion du monde derrière cet même Evgeni Plushenko.

En 2004/2005, elle gagne le patin Amérique (grand prix ISU) et de nouveau les championnats de l'élite de la France, feuilles Laurent Depouilly pour trouver Veronique Guyon, juste une semaine avant de placer en second lieu aux championnats de l'Europe vers Turin en Italie. Elle place le sixième au championnat du monde à Moscou, tombant sur un saut au début de son programme libre, qui l'a déstabilisé et fait le pour tomber plusieurs fois, malgré le fait que son rival principal (Evgeni Plushenko) a déclaré le prix rigide. Son programme court est fondé sur une musique de groupe bleu d'hommes (en particulier objet exposé 13, en haut, et de Temps à commencer), son programme libre est fondé sur la bande originale du film 1492 : Christophe Colomb. En juin 2005, il laisse encore Veronique Guyon pour un entraîneur russe, Andrei Berezintsev.

En 2005/2006, Brian prend seulement pour l'avocat-conseil objectif depuis devenir toujours le champion olympique qui il a toujours rêvé d'être. Son programme court est fondé sur une musique de lien de James et ses libres sur le seigneur de la danse, tous les deux étaient des chorégraphiés par Nikolai Morozov. Elle gagne les maîtres français à Reims en septembre, est placée sur la troisième promenade du podiume au patin Amérique en octobre (grand prix ISU), en second lieu avec le trophée Éric Bompard en novembre (ex-Trophée de Lalique, grand prix ISU), maintient son titre de champion de la France en décembre à Besançon et endroits troisièmement aux championnats de l'Europe en janvier vers Lyon. Avec les jeux olympiques de Turin 2006 qui ont eu lieu en février, elle est classifiée quatrième avec la sortie la programme courte pour finir le sixième de la concurrence, qui le déçoit fortement, davantage particulièrement comme elle a pris des risques au niveau des sauts (quadruples). Les championnats du monde en mars à Calgary sont l'occasion pour lui du repatiner sur Matrix : c'est tiers de son groupe de qualifications, il gagne le short de programme et finit en second lieu de libre, le classifiant pour la deuxième fois le vice-champion du monde. À la fin de la saison, Brian accorde le service de Kurt canadien brunissant pour préparer les programmes de sa saison pour venir, tout en préservant son entraîneur Andrei Berezintsev.